GIVAH fabrique, sur mesure, des abris monoblocs étanches conçus en résine armée avec isolation intégrée. Nos structures sont entièrement végétalisables.

Nos constructions sont particulièrement adaptées pour usages très variés :

  • Chasse : huttes, tonnes, gabions, hutteaux, miradors, affûts, postes de tir, plombières, relais de chasse…
  • Professionnel : locaux techniques, garages, shelters, postes d’observation…
  • Particulier : caves, cabanes, cabanons de jardin, relais de pêche, garages…

Ecologique, nos structures sont fortement recommandées dans les espaces naturels protégés. Nos solutions présentent les très grands avantages d’être complètement végétalisable, sans entretien et installées sans fondation. Une fois que le module n’a plus d’utilité, il peut aisément être déplacé sans avoir eu d’impact sur les sols.

 

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est mirador-isole-a-sanglier-1.jpg.

Mirador

Affût

Palombière

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Complexe-Hutte-GIVAH-1.jpg.

Hutte

Relais de chasse

Poste d’observation Ornithologique

Habitat insolite

Cave de jardin

Shelter

Abri ou cabanon de jardin

Garage enterré

Chasseurs de gibiers d’eau, depuis plus de 30 ans, nous sommes bien placés pour savoir qu’une hutte de qualité, est chose rare. Insalubrité et problèmes d’étanchéité sont courants. C’était le cas de notre gabion vieillissant qui menaçait aussi de s’affaisser.

C’est pourquoi nous avons décidé de le reconstruire entièrement. Pour ce faire, nous avons étudié les différents aspects et types de conception d’une hutte, afin de déterminer quelle était la solution la plus avantageuse.

Nous nous sommes arrêtés sur la hutte de chasse en résine. Hormis un coût de départ qui peut paraitre parfois un peu plus élevé, ce type de fabrication en résine reste de loin le plus fiable, le plus confortable et le plus économique dans le temps.

Faites votre demande de devis en cliquant ici !

« La hutte qui défie le temps » Article de Thierry DELEFOSSE dans la rubrique « on n’arrête pas le progrès » de Nos Chasses de Migrateurs n° 34 Juin 2017

Pour voir l’article cliquez ici